lettre de nulle part…

3 mai, 2008

mer!

Classé sous la corde au cou,sur la corde raide — neverforgetneverforgive @ 18:08

1105178956.jpg

Mer ! 

Quand en spectateurs indignes et ivrogneries sordides

Se déguise puis défile ton théâtre de l’absurde

Mer !tu enfantes des sourires  les plus morbides

Tout ce que l’humanité enterre de plus lucide.

Quand la pluie chasse de toi la vie et sa bévue

Pour ne laisser place qu’au mutisme des cœurs déçus

Puis quand le soleil vient ressusciter dans les bras de ton eau

Mer !tu honore ma folie de jouissance ambigüe

Semblable aux poignards dans les cœurs lourds de fardeaux

Toi qui recueille les lamentations des corps incinérés

Et les chante dans les oreilles de mes instinctives réflexions

A en faire tomber les nauséabonds masques de mes illusions

Puis écoute les tréfonds de mon inconscient, larmoyer et vociférer

Tel un poison envahissant, subtilement, les veines de la bête

Mer ! Tes vagues me pénètrent jusqu’aux bouts des ongles

Me dévêtir de ma peau, en suit, un dépaysement dans ma tète

Ne serait ce donc  l’inaccessible néant qu’un océan qui ronfle !

Et quand ton vent caresse les voiles du bateau qui s’enfuit

A l’aube pour une autre aventure vers un royaume sans bataille

Mon attention le suit car tout comme lui, mon cœur fuit

Vers ce nulle part  si lointain de moi, puis quand vient la nuit

Le bateau retrouve le port et moi je retrouve  mes entrailles

Ainsi je rentre avec la salive au  gout du sel

Et le corps aux frissons des femmes infidèles

Apres une noyade hivernale dans le bleu de l’océan

Mais sur mon âme blasée ! l’hypnose de l’insoucieux néant.

123456

Le blog de Zénobie |
Un espoir |
maptitevie33 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Pensées
| loubibou41
| Mon blog .