lettre de nulle part…

16 mai, 2008

idiotie

Classé sous une pierre pour d'adoucir — neverforgetneverforgive @ 15:18

fillepeur1.jpg

Idiotie….

Toute petite, maman me racontait des histoires

Selon elle de beaux  bobards mais pour moi

Ça  ressuscitait la même joie que le jeu du miroir

Déviant la lumière du soleil  en même temps que ma foi

Et un jour, Une foudre me tomba sur la tète

Madame « réalité » faisait son entré dans ma fantaisie

Hautaine, avec du vernis rouge sur les angles

Et un tailleur noir, un peu trop beau à mon gout

Madame parle un langage trop plat, presque narcissique

A la limite de l’auto persuasion, madame semblait piégée

Par quoi ? Je le savais mais ceci ne m’intéressait pas

Plus que ses grosses fesses avec lesquels

Elle s’était assise sur ce que j’appelais jadis « ma vérité »

Madame fut obèse mais ceci ne me dérangea pas

Car autour de moi, tous les humains lui ressemblaient

J’avoue moi aussi j’étais obèse mais je l’étais différemment

Car en plus du chocolat je mangeais de l’herbe

C’est vrai je devins ruminante mais

Non plus, ceci ne me dérangea pas

Car dans l’herbe, les feuilles et les roses épinées

Madame « vie »  construit une belle demeure

Et m’en donna les clés, bien rouillés

Elle me parla d’aventure

Et dit que ce fut typiquement moi

Mais surtout de sottise

La preuve j’écris ce poème là !

Madame « vie » me parla de madame « réalité »

Normal, se désosser  n’est pas seulement terrien

Elle dit qu’elle nous donne une vie parfaite

Qu’elle est l’amie, la sœur, l’amant

Qui ne te lâche jamais la main

Je lui répondis  que la perfection, je ne la guettais point

Ce fut un beau mensonge mais auquel je crois

Car ce n’est qu’ainsi que je donne et reçois

Alors elle se fâcha et me dit « laisse tomber »

Pire qu’un sourd qui ne veut entendre

Madame vie me dit tant de choses

Que je croie tout savoir.Elle m’est même dit

Qu’un jour je penserai tout savoir

Mais madame vie ne m’a pas parlé de toi

Ma nature, mon océan et mes airs

Elle ne m’a pas dit qu’un jour

J’écrirai ces idioties la

Juste pour t’atteindre cinq minutes

Non pas pour te remplir,

Ni par culpabilité de ne pas te comprendre

Et même sans autre raison

Que te dire comme tu me le disais autrefois

Ne meurt pas lentement………………..

Car seul, on le sera ensemble

Ennuyé…on l’est seuls

Et quand tu es seul

 C’est moi qui meurt lentement……….

123456

Le blog de Zénobie |
Un espoir |
maptitevie33 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pensées
| loubibou41
| Mon blog .